mardi 5 novembre 2019

LES PETITES DERNIÈRES

Quoi de neuf au jardin?
Quelques nouvelles venues ont été accueillies cet automne, pour certaines en provenance directe de la fête des jardins de Tréveneuc.
On va commencer avec un isodon. Cette plante pas très répandue demande une exposition sans trop de soleil direct, un sol frais mais drainé. J'ai eu envie de tenter le coup et je l'ai installé dans l'ombre portée  du figuier et d'un pommier. Son bleu soutenu y fera merveille s'il s'y plaît.
Les chrysanthèmes illuminent le jardin de leurs coloris vifs en automne. J'ai trouvé celui-ci bien joli et bien vigoureux. Une ou deux expériences malheureuses avec des chrysanthèmes sitôt plantés sitôt disparus me pousse désormais à choisir des variétés faisant preuve d'une belle capacité à s'installer durablement. Je privilégie ceux qui montrent déjà des rejets à leur base dans le pot. Cela me permet, en plus, de les diviser dès la plantation. 
J'avais repéré lors d'une précédente édition à Tréveneuc le vitex agnus-castus "Flip Side" chez Hennebelle mais, bien assez chargée déjà, j'avais remis son achat à plus tard et rangé son nom dans un coin de ma mémoire. Cette fois, il a fait le voyage jusqu'à mon jardin. Il est magnifique avec ses fleurs bleu mauve et le revers de ses feuilles de la même couleur. Pour en profiter, le pépiniériste conseille de le planter en hauteur, dans un pot par exemple, mais je l'ai mis classiquement en terre et je compte sur le vent breton pour le bousculer et faire voir ses dessous.
Ces plantations ont été l'occasion d'arracher et diviser un groupe de bulbes d'Amaryllis Belladonna. J'ai été très surprise en découvrant la taille des bulbes, que j'ai séparés les uns des autres pour les replanter en leur donnant plus d'espace.
On trouve désormais sans problème des iris remontants. Pour moi qui adore cette fleur, c'est un progrès fort réjouissant. Chez Bourdillon j'ai choisi "Striking" 
Photo Internet
et Magical Encounter
Photo Internet
Striking a rejoint un petit massif tout nouveau, qui a été composé grâce à une carte-cadeau offerte par des amis. 
On y trouve un camellia sasanqua versicolor, un pernettya rose, de petites viola adorables, et de la sagine vert vif pour donner un peu de pep's à tout ce rose.
Les camellias sasanqua sont des trésors dans un jardin : précoces, fleurissant longuement tout l'hiver, parfumés; que leur demander de plus?
J'avais installé aussi deux petits chrysanthèmes, mais ils sont déjà défleuris . Tiens, tiens! Aurais-je oublié mes bonnes résolutions concernant ces belles d'automne?
Pour terminer, voici une plantation qui n'était pas au programme : un poirier Louise Bonne d'Avranches, pour remplacer celui qui a été cassé par des vaches venues faire un petit tour à l'improviste et sans invitation dans le jardin.
J'étais absente de la maison quand Patrick m'a téléphoné que des vaches étaient en train de tout casser dans le jardin. J'imaginais déjà un troupeau de bisons dévastant tout sur son passage, mais finalement seul ce poirier y a laissé la vie. 


BONNE SEMAINE AU JARDIN!



10 commentaires:

  1. J'aime bien ton vitex agnus-castus, c'est très joli. Le premier iris est super chouette, un peu moucheté.
    Ici la neige arrive, alors il faut dire aurevoir aux fleurs.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que cet arbuste fleurira abondamment l'an prochain. La couleur des fleurs rappelée au revers des feuilles est vraiment belle. Bises et bonne journée.

      Supprimer
  2. How inconsiderate of the cows to visit your garden!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. It was the second time they came in, but I still like them however. Thank you for your visit.

      Supprimer
  3. tu as fait une provision de belles plantes à la fête de Treveneuc! je me demande quand on décide d'arrêter de planter des nouveautés? mais tu as encore de la place, alors profite en, je viendrai bien te rendre visite l'an prochain, si nous allons dans ta région..pour voir toutes tes beautés de visu..
    bonne fin de semaine et gros bisous
    PS ce sont les vaches écossaises qui sont venues faire un tour dans ton jardin? LOl, les vilaines!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non Catherine, ce n'était pas les vaches écossaises. Heureusement, car c'est la hantise de nos amis de voir leurs vaches venir brouter mes fleurs! Si tu peux passer à la maison, ,ce sera pour mon plus grand plaisir. Plein de bises.

      Supprimer
  4. Eh bien moi aussi je pensais que c'était les belles écossaises !N'empêche qu'écossaises ou pas c'est tout même enquiquinant, j'ai vécu la même choses avec les bêtes à viande d'un femier voisin. Mon beau cornus kousa en a pris un sérieux coup mais j'ai essayé de le conserver à coup de tille et de mastic croisons les doigts comme il avait quelques années je n'avais pas envie de le perdre. Mais j'ai eu très peur pour mon jardin blanc, là cela aurait été la cata pour moi. Crois-tu que le fermier s'en soit préoccupé ? même pas grrr.Longue vie à ton poirier.Tes iris sont magnifiques comme d'hab, quand je pense que j'ai encore raté ce rdv j'avais l'intention d'en prendre. Ce pernettuya m'intrigue cela ressemble beaucoup à la symphorine non ? J'ai un p'tit arbuste issu d'une bouture de la vieille Anna qui m'y fait penser, mais il me semble que les boules sont plus petites et disposées différemment, je t'enverrai une photo tu me diras ce que tu en penses. Beau week-end ma belle et à plus. Bizzzzh.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe aïe aïe! Le cornus kousa! Je compatis, d'autant plus que j'en ai commandé un aujourd'hui-même chez PdF et je l'attends pour la semaine prochaine. Le propriétaire des évadées en folie a été réglo et nous a dit de lui donner la note lorsqu'on aurait remplacé le poirier. Alors, je me suis demandé moi aussi si pernettya et symphorine étaient la même chose. Et bien, pas du tout, car il fait partie des éricacées, alors que la symphorine est une caprifoliacée. Des gros bisous Maryline. J'espère que le temps nous laissera un peu le loisir de vaquer à nos occupations de plein air.

      Supprimer
  5. Bonsoir Michèle, je découvre avec plaisir dans ton article des nouveautés pour moi : le joli Pernettya que j'ai pris pour une symphorine ! Et de beaux Iris remontants, j'ignorais qu'il en existait... Et puis je ne savais pas que les vaches aimaient les poires ! Hihihi ! Ah et aussi dans ton billet précédent tu nous montres un bel Aronia dont parait-il les baies sont excellentes pour la santé. Est-ce que tu les as goûtées ? J'avais envie d'en planter un dans le jardin... Passe une belle fin de semaine et à bientôt, bises de shuki

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suppose que les vaches aiment les poires, mais dans mon jardin elles ont surtout aimé se gratter contre le jeune poirier qui n'y a pas résisté. L'aronia est un mignon arbuste, joli au printemps au débourrage, en été lorsqu'il fleurit puis mûrit ses baies et en automne grâce à son feuillage, mais si j'ai bien essayé de goûter ses baies, je ne les ai pas aimées. Dures, sèches, sans goût. Je n'ai pas vu l'intérêt. Peut-être existe-t-il différentes variétés, et le mien ne serait pas un champion pour les baies? Ou peut-être une question de climat? Si tu regardes bien les catalogues (comme Cayeux ou Bourdillon), tu verras qu'ils proposent maintenant tous une sélection d'iris remontants. Ils ont quand même besoin d'être soutenus durant l'été (arrosage, fertilisation) et d'avoir une arrière-saison longue et belle, mais ça marche! Bisous et bonne semaine.

      Supprimer