samedi 17 juin 2017

PELE-MELE ECOSSAIS

Avant que mon voyage en Ecosse ne soit devenu de l'histoire ancienne, je vous présente mes coups de cœur. Pas de compte-rendu détaillé jardin par jardin, car j'ai peur que ce soit un peu fastidieux tant pour le lecteur que pour la rédactrice, et puis je n'ai pas beaucoup de temps à passer sur l'ordinateur en ce moment. 
Le jardin m'appelle de toutes ses forces et réclame des soins et de l'attention. 
Alors ce sera les mains dans la terre plutôt que sur le clavier.

N'hésitez pas à  cliquer sur les photos pour les voir en grand!

Que reste-t-il dans mes souvenirs de ce beau voyage dans une région si attachante?
De beaux, très beaux jardins traités de manière naturelle, en imitant la nature.
 Les sous-bois sont encore fleuris de rhododendrons et d'azalées, même si ça tire un peu à sa fin.
Ruisseaux et cascades abondent, déjà présents sur le terrain ou créés par les propriétaires pour rappeler les paysages des Highlands.
Les arbres sont souvent impressionnants par leur taille et l'âge qu'on leur devine.
Je veux absolument citer notre guide, Tom, qui s'est mis en quatre pour nous satisfaire. Port de la tenue traditionnelle complète (kilt, chaussettes, sporran), chant à la gloire du Loch Lomond, déclamation de poésies de Robert Burns, airs joués à la cornemuse. Adorable de gentillesse et nanti de ce délicieux humour britannique pince-sans-rire et très second degré, il nous a ravis! Sur cette photo vous pouvez le voir déambuler parmi les immenses séquoias.
Dans les parcs publics comme dans les jardins privés les serres sont présentes, abritant des espèces fragiles ou permettant aux fruits d'arriver à maturité.
 Cerises, pêches, nectarines, raisins, figues... Que de régals en perspective!
Le temps écossais, qui n'était pas sans nous rappeler le temps breton, ne nous a pas découragés et n'a pas gâché le plaisir des découvertes.
 Et puis, Edimbourg reste une ville fantastique, que ce soit sous la pluie ou le soleil.
 Qui était contente d'avoir prévu ses petites bottines de pluie?
C'était la pleine floraison des meconopsis betonicifolia, omniprésents!
 Une petite incursion dans les Highlands nous a mis l'eau à la bouche. 
 

"Repose-toi et soit reconnaissant". 
Tel est le nom du col que nous franchissons.










Le sens du beau en Grande Bretagne est parfois ... insolite!

Humour britannique?
L'affichette annonce des travaux de sélection et de méthodes de lutte contre les limaces, et parmi les plants d'hostas de l'expérience, vous pouvez voir celui nommé "Invincible". No comment!
Les fleurs ne sont pas le seul charme des jardins. Parfois la faune réserve des joies inattendues.
Grosses bébêtes réelles...
 ou suggérées.
Ben quoi? Vous n'aimez pas mon humour?
Un éléphant est caché dans la photo suivante. Les fans d'un certain petit sorcier comprendront.
Un peu de culture ne faisant pas de mal, il faut citer la merveilleuse Scottish National  Gallery à Edimbourg et ses chefs-d'oeuvre. 
Ce pasteur patinant, plongé dans sa méditation est tout simplement fascinant.
"La Querelle d'Obéron et Titania" fourmille de détails à observer de près et longuement. Malheureusement son pendant, "La Réconciliation", n'était pas visible ce jour-là.
La bouille effrontée de ce gamin m'a touchée.
Mes photos ne sont pas des plus réussies et vous aurez un meilleur aperçu des splendeurs que contient la galerie ICI. Le temps m'était un peu compté, mais j'aurais pu y passer des heures. C'était d'ailleurs ma troisième visite à ce musée exceptionnel.

Enfin, que serait la Grande-Bretagne sans ses salons de thé et leur offre alléchante de délicieux goûters?
Oui, je l'avoue, lorsque sonne l'heure du thé il n'y a plus de taux de cholestérol qui tienne! 
Comment des gens capables de si extraordinaires gâteaux peuvent-ils rater aussi lamentablement la cuisson des carottes?

Sur ces paroles que je vous laisse méditer s'achève mon reportage écossais en forme de pêle-mêle.
Je suis enchantée de mon séjour et ne rêve déjà que d'y retourner.


BON WEEKEND AU JARDIN!



10 commentaires:

  1. Waouah, tu m'as faite rêver !
    Je rêve de l'Ecosse depuis longtemps déjà mais ma moitié veut du soleil pour les vacances.
    Pff, du soleil... C'est éculé...
    Aude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement, pour nous deux le soleil n'est en rien obligatoire et nous apprécions l'ambiance nordique. Ceci dit, nous avions passé deux semaines en Ecosse -pointe nord, Orcades, Shetland- en 2008 sous un soleil brûlant. C'était quand même un gros coup de chance. Je te souhaite de convaincre ta moitié de l'intérêt de ce pays magnifique. Bon weekend Aude.

      Supprimer
  2. Je ne connais pas l'Ecosse Michèle et te lire me donne très envie d'y aller car je suis fan de leurs jardins bien sûr (des méconopsis à tomber !), des scones et des paysages des highlands. A programmer de toute urgence ;). Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors oui, je crois que tu es faite pour aimer l'Ecosse et en tomber amoureuse comme tous ceux qui y sont allés parmi mes amis ou famille. J'ai adoré ton article sur l'Open Garden, mais je n'ai pas pu laisser de message. Que de roses! Moi qui en suis privée, je suis éblouie! Tes visiteurs ont été gâtés. Bises Florence.

      Supprimer
  3. C'est une vraie plongée dans le monde écossais que tu nous offres! J'ai retrouvé mes admirations et mes sourires d'il y a maintenant bien longtemps... Je devrais y retourner, je crois, j'avais tant aimé! Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Retournes-y, Gine! Tu ne seras pas déçue. C'est chaque fois plus enchanteur! Bises.

      Supprimer
  4. Ah la la j'adorerais y aller aussi mais mon chéri n'est pas emballé...
    Merci pour ces photos qui m'auront transporté un moment.
    Plein de bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Ecosse, il faut quand même avoir envie d'y aller, sinon on risque de faire une fixation sur la météo et d'être déçu. En revanche, lorsqu'on franchit le pas, c'est un ravissement. De plus, les Écossais sont particulièrement chaleureux et amicaux avec les Français. Nous avons une longue histoire en commun! Je te souhaite d'arriver à convaincre ton chéri. Bisous.

      Supprimer
  5. oh que de bons souvenirs écossais, merci merci!
    j'adore l'Ecosse et aussi les Ecossais, comme tu le dis, ils sont plus chaleureux que les Anglais (bon, j'ai un gendre anglais, sympa mais réservé comme ses compatriotes)
    les paysages sont fantastiques, les jardins magnifiques et les musées à la hauteur de nos espérances..par contre en été ne pas oublier polaire, mitaines et parapluie..
    bises chère Michèle, que du plaisir ce billet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse de t'avoir rappelé de bons souvenirs, comme c'est le cas, je le constate, pour tous ceux qui connaissent l'Ecosse. A ta panoplie j'ajouterai - hélas! - une protection contre les midges, ces moucherons qui rendent fou! Bisous Catherine.

      Supprimer