samedi 13 octobre 2018

DUR CLIMAT!

L'été particulièrement sec et chaud s'est terminé, et voici une arrière-saison qui poursuit dans la même veine.
La chaleur est toujours présente, accompagnée depuis deux jours d'un vent du sud violent et desséchant. Zut alors! Ce n'est pas ce que je suis venue chercher en Bretagne!
Les feuilles du chêne des marais auront-elles le temps de virer au rouge avant d'être arrachées par les bourrasques?
Le jardin s'en ressent, bien sûr. Les asters ont fait une petit floraison maigrichonne et vite passée, à l'exception de celui-ci, planté tout près de la mare et qui a l'air de bien apprécier.
Les miscanthus balayés par le vent se balancent dans tous les sens, avec souplesse heureusement, mais ce n'est pas le cas de tout le monde et il y a un peu de casse. J'ai dû rafistoler en hâte le tuteur de la glycine en arbre qui a cédé.
Il y a quand même le plaisir de voir le parrotia persica commencer à prendre les magnifiques couleurs qui m'ont incitée à le planter.
Une belle alliance s'est formée entre le vert acidulé de la diosma et les gros cynorhodons noirs du rosa pimpinellifolia.
La pluie est annoncée pour demain. Peut-être pourrai-je bientôt faire mes trous de plantation sans déverser au préalable sur la terre vingt litres d'eau afin de l'ameublir?


BON DIMANCHE AU JARDIN!

samedi 22 septembre 2018

LE TEMPS DES RECOLTES

C'est le moment pour rentrer les courges qui ont bien poussé cette année encore. 
Sur la butte de compost les feuillages se sont desséchés  et on peut dénombrer les fruits.

Potimarrons, butternuts, et des belles sans nom (j'ai oublié-mélangé les étiquetages) mais qui ne seront assurément pas sans goût dans les assiettes!


 Je vous ai dit que la pluie est arrivée et vous pouvez constater par vous-même que ce ne sont pas des histoires : les courges sont luisantes.
 Celle-ci a trouvé le moyen de pousser coincée entre trois pierres et elle s'est moulée à leurs formes.
Tout cela va rentrer à l'abri pour attendre le moment de passer à la casserole.

La pluie a daigné arroser (modérément) notre région, remettant un peu d'eau dans les cuves à sec. Je reprends l'envie de passer du temps parmi les massifs!


BON WEEKEND AU JARDIN!

lundi 17 septembre 2018

BALADE NORMANDE

Une petite excursion de deux jours en milieu de semaine, ça ne s'appelle pas un weekend, mais ça en a tout le charme.
Le premier jardin qui nous a accueillis se trouve près de Saint Lo à Montcuit et se nomme le jardin de la Guesnonière.
Son propriétaire et concepteur a commencé à le créer pour disposer d'un lieu où se ressourcer alors qu'il rencontrait des difficultés dans sa vie, et le virus ne l'a plus lâché.
Il nous accompagne pour une visite vivante et toujours pleine d'enthousiasme pour son "bébé".
Les espaces remplis d'acers, hydrangéas, conifères, vivaces, ménagent de belles perspectives.
Un grand étang dont le pourtour est en cours d'aménagement donne une idée des travaux titanesques entrepris pour l'aménagement du jardin.
Partout de jolies scènes et des végétaux parfois rares donnent des idées et des envies, et l'enthousiasme de Mr Leforestier est communicatif. En le quittant, j'avais vraiment envie de me lancer dans certaines réalisations inspirées de son jardin.

Le Jardin d'Albizia, à Livry, mieux tenu et plus structuré sans doute, a cependant moins d'âme selon moi. C'est toute la différence entre un jardin dans lequel un jardinier a investi toute son âme, et un jardin commercial. 
J'ai cependant beaucoup aimé le bassin du jardin zen, bien qu'à mon avis ce ne soit pas une bonne idée d'installer côte à côte deux cornus controversa variegata. Au lieu de se renforcer, ils ont tendance à s'annuler en se faisant concurrence.
Les mixed borders immenses étaient bien sûr assez peu fleuris en cette saison, 
mais le petit occupant des lieux nous a gentiment fait un brin de conduite
Les mini-paysages japonais en grands bacs ont fait tilt dans ma tête. Ces petites scènes adorables m'inspirent fortement! 
Ce jardin est découpé en parcelles ayant chacune son style, on y trouve même un jardin de sorcière, assez inquiétant, ma foi, avec ses tombes.

La visite suivante est pour un parc de ville, mais quel parc! Si vous avez l'occasion de passer par Caen, ne manquez pas de vous promener sur la "Colline aux Oiseaux", à deux pas du Mémorial pour la Paix. 
Ce parc immense est particulièrement soigné et développe de beaux paysages.
La roseraie est en cours de remaniement et donc peu attractive en cette fin de saison, mais dès l'été prochain elle resplendira.
 Le jardin alterne grandes perspectives et scènes intimistes.
Que pensez-vous de cette association entre une anémone du Japon d'un blanc pur et la ronce aux rameaux de même couleur? 
 Les couleurs des massifs sont toutes soigneusement réfléchies.
 On trouve même une mini-ferme avec une vache.. normande, bien sûr!
Un coteau a été planté de manière à évoquer l'envol d'oies sauvages.


Enfin, notre dernière visite a été pour les Jardins du Pays d'Auge, parc romantique, boisé, fleuri, plein de jolies scènes et où on se promène parmi des fermettes ou autres petites constructions toutes authentiques car démontées sur leur lieu originel et remontées dans le parc.
C'est un enchantement!
Comme dans tous les autres jardins visités, un cornus controversa variegata fait sa star.
L'ambiance est bien à la fin de l'été, avec les anémones du Japon et le douce lumière dorée.
Les hydrangeas paniculata rosissent au pied des bâtiments à colombages, ici l'atelier du sabotier.
Un petit coq en fonte symbolise la présence de la basse-cour dans ce clos voué aux feuillages dorés.
 Ceux-ci sont bien vivants et nous saluent depuis l'ouverture de leur étable.
Une promenade dans un labyrinthe ouvre quelques points de vue sur la campagne environnante.
Le jardin ne serait pas complet sans la présence de l'eau: bassins, étangs, ruisseaux...
On pourrait flâner des heures dans ces lieux où de multiples bancs invitent à la contemplation.


BONNE SEMAINE AU JARDIN!


lundi 3 septembre 2018

JOURNÉE DES PLANTES DE GUERLESQUIN

C'est un rendez-vous phare de la rentrée horticole, qui ouvre la saison d'automne des fêtes des plantes.
Dans le joli petit bourg de Guerlesquin (classé petite cité de caractère) se rassemblent pépiniéristes et jardiniers avides de nouveautés pour leur coin de paradis.
Dès l'entrée, c'est la brocante qui attire mes regards...
                 ... et je me fais le plaisir d'un nouveau bain d'oiseaux.
N'est-il pas mignon?
Ces fêtes des plantes n'auraient pas le même charme si elles ne permettaient pas de retrouver des amies blogueuses. A Guerlesquin était venue Maryline du blog 3 p'tits tours au jardin . Après le repas en sa compagnie et celle de ses amies, c'est le moment des achats.
Alors, qu'ai-je trouvé à Guerlesquin?
Des agastaches "Blue Fortune" et "Blue Boa", au feuillage délicieusement parfumé : menthe, réglisse, sucre... Ça ne vous rappelle pas certain bonbon bicolore blanc et noir? 
Cet érable peu commun m'a tentée par ses belles couleurs, son feuillage trilobé et duveteux, son tronc s'exfoliant à la manière d'un acer griseum. Son nom? Acer triflorum.
Je pense qu'il fera bon ménage avec la persicaire "Black Field" aux gros épis magenta foncé.
Pour étoffer ma collection d'heuchères, j'ai choisi une teinte claire avec "Snow Angel".
Enfin, je ne vous montrerai pas (car ils ne sont pas ou plus en fleurs) deux asters laterifolius: Lady in Black et Prince ainsi que des iris de Sibérie et de Californie.
J'ai été très sage en me limitant à un seul arbuste, car la terre est si sèche en ce moment que j'aurais bien du mal à faire des trous de plantation. Mon acer triflorum attend des jours plus propices dans un pot où j'ai essayé de mettre ses racines à l'aise.
Presque tout le reste est déjà planté.
Prochains objectifs : Florescence à Lannion et Fête des Jardins à Tréveneuc.

BONNE SEMAINE AU JARDIN!




vendredi 17 août 2018

COURGES EN FUITE

Il court, il court, le plant de courge!
Il est passé par ici, dans l'herbe (je ne peux pas appeler cela pelouse)
Il repassera par là, un petit plongeon dans la mare.
Mais il n'oublie pas de former de gros fruits.
Potimarrons, dont le plus gros mesure 30 cm de diamètre,

butternuts, sucrine du Berry, vert de Hokkaido...
Soupes et gratins en pespective! Miam!


BON WEEKEND AU JARDIN!